Workshop Format// Formats des Ateliers

Paper in a panel / paper dans un panneau

DOI

https://doi.org/10.7275/phk8-re24

Organizer/Presenter/author Information // Informations sur l'organisateur / le présentateur / auteurs

Claire CornuFollow

Biographical Information // Informations biographiques

Auteure du rapport pour la Convention européenne du paysage au Conseil de l'Europe: Pierre sèche et paysage. Contributrice de la candidature transnationale au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO : L’art de la construction en pierre sèche, savoir-faire et techniques.

Diplômée en architecture (DPLG) et en urbanisme (DESS), certifiée en qualité environnementale du bâti (QEB) et approche environnementale de l’urbanisme (AEU).

Membre fondatrice de la Fédération française des professionnels de la pierre sèche (FFPPS), membre du Conseil d'Administration de la Société scientifique internationale pour l'étude pluridisciplinaire de la Pierre Sèche (SPS) et de Maisons Paysannes de France (MPF). Membre de International terraced landscapes alliance (ITLA).

Keywords

Cultural Landscapes, Rural Heritage

Abstract // Résumé

En fournissant la chimie à l’agriculture, les matériaux pour la construction, et en produisant la mécanisation des cultures comme celles des terrassements, l’industrie des « trente glorieuses » en France effaçait des siècles de pratiques et d’organisation des espaces de vie et de travail, qui optimisaient les ressources naturelles locales et humaines. La maçonnerie en pierre sèche, son agriculture en terrasse, son élevage en enclos, ses cabanes des champs, ses espaces d’accompagnement des jardins, des maisons, des villages, des rivières, des chemins, des routes, sombraient dès lors dans la désuétude. Lorsqu’en 1999 nous avons démarré cette démarche de renaissance d’une filière professionnelle, les terrasses étaient abandonnées, les pierres des enclos concassées, le métier de murailler avait disparu. C’est lors d’inondations meurtrières (comme celle de Vaison la romaine :47 morts et 34 disparus en 1992) que les terrasses fossilisées des collines environnantes, dévorées par une urbanisation insouciante, ont pointé du doigt le rôle majeur de ces murs drainants pour lutter contre l’érosion. Ces ouvrages subtils pour apprivoiser la pente, gérer le ruissellement collinaire, générer un microclimat propice aux cultures du fait de l’inertie thermique des pierres, constituent un écosystème pour la biodiversité. Ils sont des solutions alternatives modernes. Notre attachement à nos racines revendique le maintien de ces paysages uniques, de cet art paysan et de cette pratique durable, non délocalisable, non industrialisable, qui repositionne l’homme au cœur du processus. Initiée en France en 2011, l’Art de la construction en pierre sèche, savoir-faire et techniques, est une candidature à huit pays portée par Chypre, qui vient d’entrer dans la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité (UNESCO 28 novembre 2018). Forts de cette distinction, nous souhaitons convaincre d’autres pays de la pertinence de la pierre sèche et leur transmettre savoirs, outils et méthodes pour reconsidérer ces pratiques constructives et agricoles, comme sources de qualités pour leur paysage et leur environnement.

Bibliographic References // Références Bibliographiques

  1. Martine GUITON (1998) "Ruissellement & risques majeurs" Laboratoire du Conseil général des ponts &chausses (LCPC).
  2. Règles de l’art : ENTPE de Lyon, Parc national des Cévennes, CAPEB, Chambre de métiers et de l’artisanat de Vaucluse, Artisans bâtisseurs en pierre sèche des Cévennes, Confrérie des bâtisseur en pierre sèche du Gard, Les Muraillers de Provence (2008): “Guide de bonnes pratiques de construction de murs de soutènement en pierre sèche”.
    1. Thèses de Doctorat d’ingénieurs en coopération avec des muraillers:
  • Boris Villemus (2004):"Etude des murs de soutènement en maçonnerie de pierre sèche" - tuteur Jean-Claude Morel, Laboratoire Géomatériaux (LGM) ENTPE Lyon.
  • Anne-Sophie Colas (2009): "Mécanique des murs de soutènement en pierre sèche: modélisation par le calcul à la rupture et expérimentation à l'échelle 1" - tuteur Jean-Claude Morel, Laboratoire Géomatériaux (LGM) ENTPE Lyon.
  • Hong Hanh Le (2013): "Stabilité des murs de soutènement routier en pierre sèche: modélisation en 3 dimensions par le calcul à la rupture et expérimentation à l'échelle 1" - tuteur Jean-Claude Morel, Laboratoire Géomatériaux (LGM) ENTPE Lyon.
  • Benjamin Terrade (2017): « Evaluation structurale des murs de soutènement en maçonnerie » Paris Est Sciences, Ingénierie et Environnement, en partenariat avec le laboratoire Sécurité et durabilité des ouvrages d'arts (SDOA) - tuteur Denis Garnier Ecole des Ponts Paris Tech et Anne-Sophie Colas Institut français des Sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR).
  • Nathanaël Savalle (prévisionnel automne 2019): «Comportement hydraulique et séismique des murs de soutènement en pierre sèche» - tuteur Eric Vincens, ‎Laboratoire de Tribologie et de Dynamique des Systèmes (LTDS) Ecole Centrale Lyon.
  1. Programmes européens:
  • ProTerra pour une nouvelle valorisation des terrasses de culture (1996-2001) fonds FEOGA. Chef de file: Syndicat d’aménagement des Baronnies, APARE.
  • REPPIS réseau européen des pays de la pierre sèche (1996-1999) fonds FEDER. Chefs de file: Parc naturel régional du Luberon, APARE, Agence Paysages Avignon.
  • REPS réseau européen de la pierre sèche pour la formation (2003-2006) fonds InterReg IIIC. Chef de file: Consell de Mallorca
  • TERRISC terrasses et risques naturels (2004-2006) fonds InterREG. Chef de file: Consell de Mallorca
  1. Livre : Stiftung Umwelt Einsatz Shweiz (2014) “Trockenmauern” - ISBN: 978 3 258 07705 5

Share

COinS
 

Panel 1 Paper 1.2: Environnement du patrimoine rural

En fournissant la chimie à l’agriculture, les matériaux pour la construction, et en produisant la mécanisation des cultures comme celles des terrassements, l’industrie des « trente glorieuses » en France effaçait des siècles de pratiques et d’organisation des espaces de vie et de travail, qui optimisaient les ressources naturelles locales et humaines. La maçonnerie en pierre sèche, son agriculture en terrasse, son élevage en enclos, ses cabanes des champs, ses espaces d’accompagnement des jardins, des maisons, des villages, des rivières, des chemins, des routes, sombraient dès lors dans la désuétude. Lorsqu’en 1999 nous avons démarré cette démarche de renaissance d’une filière professionnelle, les terrasses étaient abandonnées, les pierres des enclos concassées, le métier de murailler avait disparu. C’est lors d’inondations meurtrières (comme celle de Vaison la romaine :47 morts et 34 disparus en 1992) que les terrasses fossilisées des collines environnantes, dévorées par une urbanisation insouciante, ont pointé du doigt le rôle majeur de ces murs drainants pour lutter contre l’érosion. Ces ouvrages subtils pour apprivoiser la pente, gérer le ruissellement collinaire, générer un microclimat propice aux cultures du fait de l’inertie thermique des pierres, constituent un écosystème pour la biodiversité. Ils sont des solutions alternatives modernes. Notre attachement à nos racines revendique le maintien de ces paysages uniques, de cet art paysan et de cette pratique durable, non délocalisable, non industrialisable, qui repositionne l’homme au cœur du processus. Initiée en France en 2011, l’Art de la construction en pierre sèche, savoir-faire et techniques, est une candidature à huit pays portée par Chypre, qui vient d’entrer dans la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité (UNESCO 28 novembre 2018). Forts de cette distinction, nous souhaitons convaincre d’autres pays de la pertinence de la pierre sèche et leur transmettre savoirs, outils et méthodes pour reconsidérer ces pratiques constructives et agricoles, comme sources de qualités pour leur paysage et leur environnement.

 

To view the content in your browser, please download Adobe Reader or, alternately,
you may Download the file to your hard drive.

NOTE: The latest versions of Adobe Reader do not support viewing PDF files within Firefox on Mac OS and if you are using a modern (Intel) Mac, there is no official plugin for viewing PDF files within the browser window.