Workshop Format// Formats des Ateliers

Paper in a panel / paper dans un panneau

DOI

https://doi.org/10.7275/y1ng-4r92

Organizer/Presenter/author Information // Informations sur l'organisateur / le présentateur / auteurs

Régis Ambroise, Collectif Paysages de l'après pétroleFollow

Biographical Information // Informations biographiques

Régis Ambroise, ingénieur agronome et urbaniste, chargé de mission Paysage dans les ministères en charge de l’Équipement, de l'Environnement puis de l'Agriculture. Membre du groupe de travail chargé de rédiger le projet de la Convention Européenne du Paysage, premier président du collectif Paysages de l'après pétrole, co-auteur de plusieurs ouvrages dont Paysages de Terrasses, Paysages et Agricultures pour le meilleur ! Aménager les paysages de l'après pétrole.

Keywords

Cultural Landscapes, Rural Heritage, urban agriculture, paysage rural patrimonial, réchauffement climatique

Abstract // Résumé

Cette intervention fait référence au paragraphe de la résolution19GA 2017/30 du Conseil International des Monuments et des Sites indiquant que « la 19° Assemblée générale de l’ICOMOS… salue l’adoption de l’accord de Paris et encourage tous les membres de l’ICOMOS à renforcer leurs efforts pour appuyer sa mise en œuvre et identifier les réponses qui s’appuient sur le patrimoine ou les paysages culturels… ». Elle prend l’exemple de la façon dont les paysages de terrasses ont été abordés ces dernières années dans trois situations différentes : en France, dans le Guizhou en Chine et dans le Priorat en Espagne.

En France, les exploitations cultivant sur des terrasses selon des systèmes traditionnels ont servi de référence lorsqu’il a fallu définir les principes d’une agroécologie adaptée au défi du développement durable et du réchauffement climatique.

En Chine, lors d’échanges entre étudiants, les paysans des minorités du Guizhou ont été enquêtés pour comprendre les principes d’organisation spatiale qui leur permettent de nourrir une population nombreuse sans utiliser d’intrants chimiques ni de ressources fossiles.

Dans le Priorat en Catalogne, les viticulteurs ont réussi, en s’inspirant de la connaissance de leurs terrasses traditionnelles, à inventer de nouvelles façons de produire et à entrainer toute la population à définir et suivre les valeurs d’un développement durable et harmonieux adapté aux singularités de leur situation.

Ainsi ces territoires de terrasses « s’appuient sur le patrimoine ou sur les paysages culturels étant donné la nécessité d’une diminution rapide et massive des émissions, afin de maintenir la hausse des températures bien en deçà de 2° C ». Ils démontrent qu’il convient de porter attention autant à la préservation ou à l’évolution des techniques qu’aux formes d’organisation sociale à l’origine de ce patrimoine.

This intervention makes reference to the paragraph of resolution 19GA 2017/30 of the International Council of Monuments and Sites stating that "the 19th General Assembly of ICOMOS ... welcomes the adoption of the Paris Agreement and encourages all members of the ICOMOS to strengthen their efforts to support its implementation and to identify responses that build on heritage or cultural landscapes ... " She takes the example of how terrace landscapes have been approached in recent years in three different situations: in France, in Guizhou in China and in the Priorat in Spain.

In France, farms growing on terraces according to traditional systems served as a reference when it was necessary to define the principles of agroecology adapted to the challenge of sustainable development and global warming.

In China, during student exchanges, Guizhou minority farmers were surveyed to understand the principles of spatial organization that allow them to feed a large population without the use of chemical inputs or fossil resources.

In the Priorat region of Catalonia, winemakers have succeeded, by taking inspiration from the knowledge of their traditional terraces, to invent new ways of producing and to train the whole population to define and follow the values of a sustainable and harmonious development adapted to the singularities of their situation.

Thus these terraces territories "rely on heritage or cultural landscapes given the need for a rapid and massive reduction of emissions, in order to keep the rise in temperatures well below 2 ° C". They demonstrate that attention must be paid to the preservation or evolution of techniques as much as to the forms of social organization at the origin of this heritage.

Bibliographic References // Références Bibliographiques

Paysages de Terrasses, R. Ambroise, P. Frapa, S. Giorgis, Edisud 1989

Les Plans de Développement Durable en agriculture (1993-1998) : une expérience de design territorial ? R. Ambroise, F. Kockmann, AES, 2018

Aménager les paysages de l’après pétrole, R. Ambroise, O. Marcel, ECLM, 2015

Paysages et transitions, réponses à travers l’Europe, Mathilde Kempf et Armelle Lagadec, Collectif paysages de l’après pétrole, 2019

Share

COinS
 

Panel 1 Paper 1.3: Le paysage rural patrimonial, outil et projet au service de la lutte contre le réchauffement climatique

Cette intervention fait référence au paragraphe de la résolution19GA 2017/30 du Conseil International des Monuments et des Sites indiquant que « la 19° Assemblée générale de l’ICOMOS… salue l’adoption de l’accord de Paris et encourage tous les membres de l’ICOMOS à renforcer leurs efforts pour appuyer sa mise en œuvre et identifier les réponses qui s’appuient sur le patrimoine ou les paysages culturels… ». Elle prend l’exemple de la façon dont les paysages de terrasses ont été abordés ces dernières années dans trois situations différentes : en France, dans le Guizhou en Chine et dans le Priorat en Espagne.

En France, les exploitations cultivant sur des terrasses selon des systèmes traditionnels ont servi de référence lorsqu’il a fallu définir les principes d’une agroécologie adaptée au défi du développement durable et du réchauffement climatique.

En Chine, lors d’échanges entre étudiants, les paysans des minorités du Guizhou ont été enquêtés pour comprendre les principes d’organisation spatiale qui leur permettent de nourrir une population nombreuse sans utiliser d’intrants chimiques ni de ressources fossiles.

Dans le Priorat en Catalogne, les viticulteurs ont réussi, en s’inspirant de la connaissance de leurs terrasses traditionnelles, à inventer de nouvelles façons de produire et à entrainer toute la population à définir et suivre les valeurs d’un développement durable et harmonieux adapté aux singularités de leur situation.

Ainsi ces territoires de terrasses « s’appuient sur le patrimoine ou sur les paysages culturels étant donné la nécessité d’une diminution rapide et massive des émissions, afin de maintenir la hausse des températures bien en deçà de 2° C ». Ils démontrent qu’il convient de porter attention autant à la préservation ou à l’évolution des techniques qu’aux formes d’organisation sociale à l’origine de ce patrimoine.

This intervention makes reference to the paragraph of resolution 19GA 2017/30 of the International Council of Monuments and Sites stating that "the 19th General Assembly of ICOMOS ... welcomes the adoption of the Paris Agreement and encourages all members of the ICOMOS to strengthen their efforts to support its implementation and to identify responses that build on heritage or cultural landscapes ... " She takes the example of how terrace landscapes have been approached in recent years in three different situations: in France, in Guizhou in China and in the Priorat in Spain.

In France, farms growing on terraces according to traditional systems served as a reference when it was necessary to define the principles of agroecology adapted to the challenge of sustainable development and global warming.

In China, during student exchanges, Guizhou minority farmers were surveyed to understand the principles of spatial organization that allow them to feed a large population without the use of chemical inputs or fossil resources.

In the Priorat region of Catalonia, winemakers have succeeded, by taking inspiration from the knowledge of their traditional terraces, to invent new ways of producing and to train the whole population to define and follow the values of a sustainable and harmonious development adapted to the singularities of their situation.

Thus these terraces territories "rely on heritage or cultural landscapes given the need for a rapid and massive reduction of emissions, in order to keep the rise in temperatures well below 2 ° C". They demonstrate that attention must be paid to the preservation or evolution of techniques as much as to the forms of social organization at the origin of this heritage.

 

To view the content in your browser, please download Adobe Reader or, alternately,
you may Download the file to your hard drive.

NOTE: The latest versions of Adobe Reader do not support viewing PDF files within Firefox on Mac OS and if you are using a modern (Intel) Mac, there is no official plugin for viewing PDF files within the browser window.