Workshop Format// Formats des Ateliers

Knowledge Cafe/ Café des connaissances

Title// Titre

KC 3.1: Les paysages culturels de Risco Caïdo et de l’île Grande Canarie (Espagne) : témoignages matériels et immatériels de la civilisation amazigh préhispanique

DOI

https://doi.org/10.7275/c4vx-qp16

Organizer/Presenter/author Information // Informations sur l'organisateur / le présentateur / auteurs

Michel CotteFollow
Cipriano Marin, UNESCO Center of Gran CanariaFollow

Biographical Information // Informations biographiques

Cipriano MARIN est docteur es sciences, secrétaire général de UNESCO Gran Canaria (Espagne), coordinateur de l'initiative Starlight Reserves, président du Comité scientifique de la candidature du Paysage culturel de Risco Caido et des montagnes de Grande Canarie. Principaux ouvrages : (ed.)

- Water and biosphere, 2006;

- Starlight Reserves, 2016

Michel COTTE est professeur émérite de l'université de Nantes (France), membre du panel d'ICOMOS pour le patrimoine mondial. Principaux ouvrages :

- Le canal du Midi, "Merveille de l'Europe", 2003;

- (ed.), Heritage Sites of Astronomy and Archaeoastronomy in the context of the UNESCO World Heritage Convention, ICOMOS & IAU Thematic Study, vol.1, 2011, vol. 2, 2017

- (ed.) Cultural Heritage of Water / Les patrimoines culturels de l'eau, Thematic Study (I) : Middle East and Maghreb / Moyen-Orient et Maghreb, ICOMOS Thematic Study, 2015

Keywords

Cultural Landscapes, Rural Heritage, Archaeo-astronomy, rural traditions, Nature Culture, Natural and cultural resources, local traditions

Abstract // Résumé

Les paysages culturels de Risco Caïdo et des montagnes sacrées de l’île de Grande Canarie, offrent un exemple remarquable de témoignages tant matériels qu’immatériels de la civilisation amazigh qui précéda la conquête espagnole, à la fin du XVe siècle. Ce bien est candidat à la Liste du patrimoine mondial.

Les Amazighs des Canaries sont issus des peuples berbères d’Afrique du nord, mais l’histoire de leur migration n’a laissé aucun témoignage historique à ce jour. Par contre, les traces archéologiques du développement de leur civilisation sur l’île couvrent une période d’environ 1500 ans.

Ces témoignages donnent une idée assez complète de ce que fut le mode de vie des populations amazigh, réfugiées dans les montagnes volcaniques de l’île : villages et habitat troglodytique, système de culture agricole et d’irrigation, chemins, système défensif des sommets et espaces sacrés. Le temple, en partie souterrain, de Risco Caïdo et le sanctuaire de Roque de Bentayga en particulier montrent la présence d’une cosmologie évoluée liée à l’observation du ciel et aux propriétés du mouvement apparent du soleil. Cette conception guida l’implantation des villages et l’exploitation agricole de la montagne ; différentes preuves archéologiques montrent une diffusion populaire de cette cosmologie.

La plupart de ces éléments sont aujourd’hui bien conservés, au sein d’un milieu social de petites communautés rurales, et d’un milieu naturel très riche. Des éléments de la vie traditionnelle et des coutumes préhispaniques demeurent présents.

La conservation de ces paysages culturels, au cœur de la montagne de l’île de Grande Canarie, apparaît comme un enjeu majeur pour les collectivités et les populations locales. Jointes aux enjeux de la conservation de la diversité biologique, Risco Caïdo et les montagnes refuges de Grande Canarie apparaissent comme un exemple remarquable de projet de développent durable basé sur la conservation simultanée d’un patrimoine culturel et d’un patrimoine naturel.

Bibliographic References // Références Bibliographiques

Flores del Rosario, P. 2008. El Patrimonio Troglodítico de Gran Canaria. Las Palmas de Gran Canaria: Asociación Insular de Desarrollo Rural de Gran Canaria.

Clive Ruggles & Michel Cotte. 2017. Heritage Sites of Astronomy and Archaeoastronomy in the context of the UNESCO World Heritage Convention, ICOMOS & IAU Thematic Study, Paris: ICOMOS & IAU, 2 vol. 2011 - 2017.

Belmonte, J.A. y Edwards E. 2014. "Archéologie, topographie et paysage céleste: l’Archéoastronomie, du Nil jusqu’à Rapa Nui". Les Articles en Ligne de Kadath 23 avril 2014. Accessed 28 July 2019 http://www.kadath.be/html/archives.html.

This document is currently not available here.

Share

COinS
 

KC 3.1: Les paysages culturels de Risco Caïdo et de l’île Grande Canarie (Espagne) : témoignages matériels et immatériels de la civilisation amazigh préhispanique

Les paysages culturels de Risco Caïdo et des montagnes sacrées de l’île de Grande Canarie, offrent un exemple remarquable de témoignages tant matériels qu’immatériels de la civilisation amazigh qui précéda la conquête espagnole, à la fin du XVe siècle. Ce bien est candidat à la Liste du patrimoine mondial.

Les Amazighs des Canaries sont issus des peuples berbères d’Afrique du nord, mais l’histoire de leur migration n’a laissé aucun témoignage historique à ce jour. Par contre, les traces archéologiques du développement de leur civilisation sur l’île couvrent une période d’environ 1500 ans.

Ces témoignages donnent une idée assez complète de ce que fut le mode de vie des populations amazigh, réfugiées dans les montagnes volcaniques de l’île : villages et habitat troglodytique, système de culture agricole et d’irrigation, chemins, système défensif des sommets et espaces sacrés. Le temple, en partie souterrain, de Risco Caïdo et le sanctuaire de Roque de Bentayga en particulier montrent la présence d’une cosmologie évoluée liée à l’observation du ciel et aux propriétés du mouvement apparent du soleil. Cette conception guida l’implantation des villages et l’exploitation agricole de la montagne ; différentes preuves archéologiques montrent une diffusion populaire de cette cosmologie.

La plupart de ces éléments sont aujourd’hui bien conservés, au sein d’un milieu social de petites communautés rurales, et d’un milieu naturel très riche. Des éléments de la vie traditionnelle et des coutumes préhispaniques demeurent présents.

La conservation de ces paysages culturels, au cœur de la montagne de l’île de Grande Canarie, apparaît comme un enjeu majeur pour les collectivités et les populations locales. Jointes aux enjeux de la conservation de la diversité biologique, Risco Caïdo et les montagnes refuges de Grande Canarie apparaissent comme un exemple remarquable de projet de développent durable basé sur la conservation simultanée d’un patrimoine culturel et d’un patrimoine naturel.